▼ Nos services en département

 

Les départements de la Loire et de Haute-Loire ont réuni conjointement, dans le cadre des assises du Travail, les membres de leur observatoire d’analyse et d’appui au dialogue social et à la négociation

| Publié le 12 décembre 2022

  • Envoyer a un ami
  • facebook twitter
Les membres des OBSERVATOIRES D’ANALYSE ET D’APPUI AU DIALOGUE SOCIAL ET A LA NÉGOCIATION des départements de la Loire et de la Haute-Loire se sont réunis ce vendredi 9 décembre au Château des Évêques à Monistrol-Sur-Loire, sous l’animation de M le Sous Préfet d’Yssingeaux assistés des services de la DDETSPP 43 et DDETS 42.

L’observatoire d’analyse et d’appui au dialogue social et à la négociation, créé par l’ordonnance du 22/09/2017, pour favoriser le développement du dialogue social, après 4 ans d’existence a été renouvelé dans chacun des deux départements.
A cette occasion, un retour d’expérience et de bilan s’est engagé au cours de la matinée. Ce temps de recul et d’analyse partagé entre les deux départements a permis aux membres d’exprimer leurs propositions de feuille de route.
Bien que le manque de moyens dédiés à cette instance, ait été mis en évidence par les participants, les représentants tant employeurs que les organisations syndicales présentes, ont souligné l’importance du dialogue social comme outil d’actions face aux enjeux du marché du travail et du rapport au travail, à l’attractivité des métiers, à l’inclusion du plus grand nombre de travailleurs, la santé et la qualité de vie au travail, mais aussi au pouvoir d’achat, à l’égalité professionnelle et à la démocratie au travail.

Au cours de l’après-midi, deux thèmes ont été développés au travers desquels le dialogue social constitue un levier en faveur de l’emploi.
L’AGEFIPH a présenté les initiatives qui peuvent se mettre en place par accord dans les entreprises en faveur de l’emploi des travailleurs handicapés, mais aussi de maintien à l’emploi.
L’inclusion du public féminin dans le secteur industriel et plus spécifiquement dans le secteur de la plasturgie est un atout tant pour ces personnes pour favoriser leur insertion sociale et professionnelle que pour les entreprises qui au-delà de la réponse à un besoin en main d’œuvre se réinterrogent sur leur mode de recrutement, et processus de production pour de meilleures conditions de travail, au-delà de l’obligation conventionnelle en faveur de l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes.
Mme BESSON DRH de l’entreprise Industrial packaging solutions et l’OPCO 2i ont présenté les travaux réalisés actuellement avec 4 autres entreprises de l’est du département afin de favoriser la mixité des emplois dans la plasturgie.

Inscrite dans les assises nationales, cette rencontre et les échanges qui ont été conduit, constituent une étape essentielle de l’engagement des partenaires sociaux face aux enjeux du monde du travail.