▼ Nos services en département

 

Inspection du travail : bilan 2021, premières tendances 2022 et perspectives 2023

| Publié le 15 novembre 2022

  • Envoyer a un ami
  • facebook twitter
La Direction générale du travail (DGT) vient de présenter aux partenaires sociaux le bilan 2021 et les premières tendances 2022 de l’activité de l’inspection du travail, ainsi que les perspectives 2023.

Sur les 255 000 interventions effectuées en 2021 par les services de l’inspection du travail, la majorité des actions relève de la lutte contre le travail illégal, la prévention des chutes de hauteur et la mobilisation face à la crise sanitaire liée à la Covid-19. Mobilisation qui s’est notamment traduite par l’accompagnement et le contrôle des entreprises en période de confinement et en période de reprise d’activité, du respect des règles sanitaires en entreprise, et par le contrôle de l’activité.

D’autres priorités d’action telles que définies dans le Plan national d’action (PNA) 2020-2022 et concourant au respect des droits fondamentaux des travailleurs et de la personne humaine, ont également été mises en oeuvre : préservation de la santé et de la sécurité au travail, lutte contre la fraude à l’activité partielle et au détachement international des salariés, promotion de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, lutte contre la précarité.

Toujours dans un rôle de conseil, les services de l’inspection du travail ont par ailleurs permis, en 2021, d’accompagner 131 582 établissements, représentant plus de 6,7 millions de salariés.

Au contact des entreprises et des salariés, le système d’inspection du travail veille ainsi à délivrer une information de qualité et des conseils techniques, à l’application du droit du travail, et à promouvoir le dialogue social.

Perspectives 2023

Fruit d’une large consultation interne organisée tout au long de 2022, un nouveau plan d’action sera porté par l’ensemble des échelons du SIT et couvrira les enjeux incontournables constitutifs du coeur de métier des inspecteurs et contrôleurs du travail : la prévention des risques d’accidents du travail et de maladies professionnelles, la lutte contre les fraudes, la réduction des inégalités femmes-hommes, la protection des salariés vulnérables, le dialogue social.

L’accent sera également mis sur une présence plus forte encore des agents sur les lieux de travail, une plus grande latitude laissée aux territoires et l’organisation d’actions collectives via des campagnes nationales et locales.

En savoir plus :

Téléchargez le bilan ICI

Articles du même thème :