+ services en département
 

Protocole santé MAJ - 1er septembre 2021

 

 

 

 
 
Accueil > Votre DREETS > La DREETS vous en parle > Un plan massif pour la formation des demandeurs d’emploi de longue (...)

Un plan massif pour la formation des demandeurs d’emploi de longue durée

| Publié le 5 octobre 2021 | Dernière mise à jour le 19 octobre 2021
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Investir dans les compétences pour lutter contre le chômage de longue durée

Depuis des décennies, la France connaît un problème structurel de chômage de longue durée. 1,5 million de Français aujourd’hui inscrits à Pôle emploi n’ont que peu ou pas travaillé ces quinze derniers mois. Dans le même temps, alors que le reprise économique se confirme, beaucoup d’entreprises ne parviennent pas à recruter.
Le "Plan pour réduire les tensions de recrutement"présenté par le Gouvernement, doté de 1,4 milliard d’euros, veut répondre à ce paradoxe. Il propose, pour cela, une série d’actions visant à renforcer la formation des salariés et des demandeurs d’emploi, avec un volet inédit dédié à la formation des demandeurs d’emploi de longues durée.

Des formations sur mesure en fonction de chaque région

Les Pactes régionaux d’investissement dans les compétences seront amplifiés pour répondre aux besoins en recrutement des métiers en tension sur le territoire. Les actions nouvelles, qui concerneront notamment les demandeurs d’emploi de longue durée, pourront le plus souvent s’accompagner d’une promesse d’embauche à l’issue. Les formations en situation de travail seront encouragées.

Des actions de remobilisation mises en œuvre par Pôle emploi

Pôle emploi s’engage à recontacter tous les demandeurs d’emploi de longue durée d’ici fin 2021 et les orienter vers des actions de reprise d’activité comme les immersions en entreprise qui sont très efficaces pour favoriser leur retour vers l’emploi.

Pour les demandeurs d’emploi de longue durée, 35 000 actions de remise en dynamique professionnelle seront proposées. Ces actions permettront notamment, en partant des métiers qui recrutent, d’identifier ceux pour lesquels le demandeur d’emploi dispose des bonnes compétences, réaliser une évaluation objective de sa maîtrise de gestes professionnels techniques, se ré-entrainer aux savoir-être professionnels, acquérir des compétences numériques, préparer son entrée en parcours de formation. La suite de parcours pourra être une formation régionale.

Pour les demandeurs d’emploi de très longue durée (inactif depuis plus de deux ans), Pôle emploi proposera un « parcours de remobilisation » plus intensif organisé de la manière suivante :
• Il leur sera proposé un diagnostic individuel pour définir, selon les besoins de la personne, un programme d’actions individualisé, accompagné et planifié. Une mise en situation en entreprise pourra être proposée.
• Un accompagnement spécifique aux problèmes de santé sera également proposé lorsqu’ils entravent la reprise d’activité. Un accompagnement psychosocial (par des professionnels de santé) et professionnel (par un conseiller en insertion) pourra être enclenché pendant 6 mois avec un suivi approfondi.

L’ensemble des 800 000 demandeurs d’emploi de très longue durée se verront proposer ces parcours.

Les sessions « Nouveaux Horizons » menées par l’APEC pour les cadres demandeurs d’emploi de longue durée seront doublées : 3000 suivis personnalisés seront organisés

Donner aux entreprises les moyens de former les demandeurs d’emploi de longue durée

Pour permettre aux demandeurs d’emploi de longue durée d’acquérir les compétences et les qualifications recherchées par les entreprises qui recrutent, le Gouvernement souhaite encourager les formations effectuées directement en entreprise.

Pour cela, 240 millions d’euros seront mobilisés pour encourager les entreprises à former des demandeurs d’emploi de longue durée via les contrats de professionnalisation. Une aide de 8000€ sera ainsi versée aux employeurs qui recrutent un demandeur d’emploi de longue durée par cette voie d’alternance.

Par ailleurs, le nombre de formations associées à une promesse d’embauche, sous la forme d’une formation préalable au recrutement (AFPR) ou de la Préparation opérationnelle à l’emploi individuelle (POE I) sera augmenté, avec une attention particulière pour les DELD. Ces formations, qui présentent des taux de retour à l’emploi très importants (jusqu’à 85%), seront renforcées et leur accès sera simplifié pour l’employeur.

Un challenge national pour aller chercher les bonnes idées là où elles se trouvent : au plus près du terrain

Le budget d’innovation de Pôle emploi sera renforcé de 20 millions d’euros pour soutenir les meilleures initiatives locales prises par les agences pour remobiliser ces personnes.
Ainsi, un challenge national sera lancé pour faire remonter les bonnes pratiques du terrain qui permettent de ramener vers l’emploi les demandeurs d’emploi de longue durée. Elles seront soutenues financièrement pour leur permettre de se développer.

--

->Articles du même thème :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
--

Webmestre | Accessibilité | Données personnelles et cookies | Légifrance | Mentions légales | Services Publics