Une journée de rencontres et d’échanges pour les Délégués du Préfet à la Politique de la Ville

| Publié le 29 novembre 2022 | Dernière mise à jour le 1er décembre 2022

  • Envoyer a un ami
  • facebook twitter
Cette journée s’est tenue ce 28 novembre. Co-organisée par la DREETS, le SGAR et Labo Cités, ce temps fort a réuni l’ensemble des Délégués du Préfet à la Politique de la Ville de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Sylvain PELLETERET, secrétaire général adjoint du SGAR (Secrétariat général pour les affaires régionales) représentait le Préfet de région et a ouvert cette journée en soulignant « l’engagement de tous les Délégués au Préfet à la Politique de la Ville sur les quartiers prioritaires dont ils s’occupent et qui sont des territoires dans lesquels la lutte contre la déscolarisation, la pauvreté, le chômage... reste une priorité de l’Etat ».

A l’occasion de cette journée, Marwan Diab, chef du service inclusion et politique de la ville de la DREETS et Jonathan Ruppy Délégué du Préfet à la Politique de la Ville dans le Rhône ont répondu à nos questions :

Entretien avec Marwan Diab :
Service communication de la DREETS : dans quel cadre s’inscrit la réunion des délégués du Préfet à la Politique de la Ville, co-organisée par l’Etat ?
Marwan Diab : le Préfet lui-même a souhaité que tous les délégués du Préfet d’Auvergne-Rhône-Alpes soient réunis et ce, pour plusieurs raisons. D’une part, la crise sanitaire nous a obligés à repousser cette réunion de plusieurs mois et il était grand temps que tous les délégués puissent se voir : cette rencontre et ces échanges ouvrent la voie d’un nouveau cycle de réunions. Cette journée, séquencée sur plusieurs animations, a notamment vocation à nous permettre de leur créer un carnet de ressources : cet outil leur permettra de mobiliser leur propre réseau sur la base des compétences de chacun(e), de leur parcours professionnel, de leurs centres d’intérêts partagés et facilitera leur mise en relation. Un autre objectif que vise cette journée est celui de mettre en avant tant les bonnes pratiques, pour les essaimer, que les freins rencontrés dans la conduite des actions des délégués, pour organiser des groupes de travail susceptibles de lever ces mêmes freins.

Rencontre avec Jonathan Ruppy :

Service communication de la DREETS : comment définiriez-vous vos missions ?
Jonathan RUPPY  : ma première mission est de représenter l’Etat dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) et dans lesquels l’Etat doit d’autant plus être présent. Je dois également assurer la bonne mise en œuvre des politiques publiques qui sont portées sur ces territoires en veillant en ce que l’ensemble des acteurs impliqués se parlent, puissent travailler ensemble dans une bonne coordination. Mais je suis également présent au plus près de réalités quotidiennes de terrain (sur le territoire) pour faire remonter certaines problématiques, certains sujets qui émergent. Je suis d’une certaine façon les yeux et les oreilles du Préfet et à ce titre, je veille à travers la proximité que j’ai avec les habitants, les associations et les élus à porter auprès du Préfet ce qui se joue sur un territoire, les réalités vécues, ou naissantes, les grandes tendances sur différents sujets.
Service communication de la DREETS : vous n’êtes pas seul pour porter la politique de la ville à l’échelle d’un territoire. Comment travaillez-vous concrètement pour conduire cette ambition qui irrigue de nombreux sujets ?
Jonathan RUPPY : en effet, un délégué du Préfet à la Politique de la Ville est rarement seul. Au sein des QPV, (Sur le territoire), nous rencontrons de nombreux professionnels de l’Education Nationale, du ministère de la Justice, (de la protection judiciaires de la jeunesse) de la santé, des acteurs du service publics de l’emploi (...). Je veille à la bonne coordination (des actions) de l’ensemble de ces acteurs vers des objectifs communs : rétablir l’égalité des chances, insérer les jeunes dans l’emploi, inscrire au cœur des missions les valeurs républicaines de laïcité par exemple. Je travaille également beaucoup avec les élus de la Mairie de Vaulx-en-Velin sur l’ensemble des quartiers QPV.
Service communication de la DREETS : qu’est-ce qui vous stimule le plus dans la conduite de vos missions ?
Jonathan RUPPY : le fait de servir l’Etat, contribuer à la réussite républicaine (servir une cause) sont des aspects très importants pour moi. Mes missions sont passionnantes et je m’efforce de les conduire avec conviction et humilité. Les journées ne se ressemblent pas et c’est en ce sens très stimulant, de même que le nombre d’interlocuteurs politiques, associatifs, ou de services publics qui sont incontournables avec lesquels je suis en contact très régulier. Il faut y mettre de la passion, de l’engagement et du cœur.