▼ Nos services en département

 

Notes relatives au taux de chômage et à l’emploi salarié

| Publié le 23 janvier 2023 | Dernière mise à jour le 2 février 2023

  • Envoyer a un ami
  • facebook twitter
 

Chômage trimestriel régional et départemental

 

Selon l’Insee, le taux de chômage du 3e trimestre 2022 est en baisse de 0,1 point sur un trimestre en Auvergne-Rhône-Alpes (6,3%) comme en France métropolitaine (7,1%).
L’évolution du taux de chômage est à la baisse dans six départements : -0,2 point dans la Drôme (7,8%) et dans le Rhône (6,3%) ; -0,1 point dans l’Isère (5,9%), la Haute-Loire (5,7%), le Puy-de-Dôme (6,4%) et la Haute-Savoie (5,4%). Il est stable dans l’Ain (5,5%), l’Allier (7,8%), l’Ardèche (8,2%), la Loire (7,3%) et la Savoie (5,2%). Seul le taux du Cantal est en hausse (+0,1 point ; 4,1%) mais il reste néanmoins un des départements avec le plus bas taux de chômage.

 

PDF - 939.4 ko 3 ème trimestre 2022

 

Emploi salarié trimestriel

 

L’emploi salarié au 3e trimestre 2022 augmente en Auvergne-Rhône-Alpes (+0,4%) comme en France (Hors Mayotte) (+0,4%). Presque tous les secteurs sont en hausse : le secteur de l’industrie (+0,7%), de la construction (+0,4%), du tertiaire marchand (+0,6%) et celui du tertiaire non marchand (+0,2%) (intérim inclus). Seul le secteur de l’agriculture (-3,2%) est en baisse. L’emploi intérimaire, tous secteurs confondus, augmente également (1,1%).
Sur un an, l’emploi salarié progresse en Auvergne-Rhône-Alpes (+50 491 ; +1,6%) comme en moyenne nationale (+430 783 ; +1,6%). La hausse concerne presque tous les secteurs : tertiaire marchand (+2,7%), industrie (+1,8%), construction (+0,6%) et tertiaire non marchand (+0,3%). Seul le secteur de l’agriculture est en baisse (-6%). Ces résultats sont à relativiser car l’évolution annuelle se fait par rapport à un 3e trimestre 2021 encore faible, en raison de la crise sanitaire.
Au 3e trimestre 2022, le tertiaire marchand représente 45% de l’emploi salarié de la région, le tertiaire non marchand 30%, l’industrie 17%, la construction 7% et l’agriculture 1%. Depuis 2010, le poids de l’emploi salarié dans l’industrie recule de 2 points et celui du tertiaire non marchand de 1 point. A l’inverse, le poids du secteur du tertiaire marchand augmente de 3 points. Enfin, celui des secteurs de l’agriculture et de la construction est stable.

 

PDF - 825.3 ko 3ème trimestre 2022

 

Chômage trimestriel par zone d’emploi

Sur ce 3e trimestre 2022, on enregistre un taux de chômage régional de 6,3%.
Le taux varie de 3,5% (pour la zone d’emploi du Mont Blanc) à 10,0% (pour la zone d’emploi d’Aubenas). On note des taux particulièrement élevés dans la partie sud de la région : en plus de la zone d’emploi d’Aubenas (10,0%), la zone de Bollène-Pierrelatte - partie ARA (9,2%), la zone de Montélimar (8,7%), la zone de Valréas - partie ARA (8,3%) . Mais aussi sur la partie Nord-Ouest de la région : la Zone de Montluçon (8,9%).
Sur un trimestre, le taux de chômage est en baisse de 0,1 point dans la région.
Ce taux baisse dans vingt et une zones d’emploi, s’échelonnant de -0,2 point à -0,1 point. Il augmente dans sept zones, oscillant entre +0,2 point et +0,1 point. Toutes les autres zones ont un taux stable.

 

PDF - 1.2 Mo Taux de chomage par ZE 3ème trimestre

 
 

Note sur le taux de chômage annuel 2021

En moyenne sur l’année 2021, le taux de chômage régional (6,9%) est inférieur de 0,8 point à celui de la France métropolitaine (7,7%). Sept départements sur douze ont un taux de chômage inférieur à ceux de la région et de la France : l’Ain (5,9%), le Cantal (4,3%), l’Isère (6,5%), la Haute-Loire (6,1%), le Puy-de-Dôme (6,8%), la Savoie (6,5%) et la Haute- Savoie (6,5%). Les taux des départements de l’Allier (8,3%), de l’Ardèche (8,6%) et de la Drôme (8,5%) sont plus élevés que les niveaux régional et national. Ceux du Rhône (7,1%) et de la Loire (7,6%) sont au-dessus de la région mais en deçà de la France Métropolitaine.

 

Articles du même thème :